Je suis contre les yaourts 0%.

Vous me direz qu’il y a des combats plus importants. Certes, mais quand même ! (quel argument percutant, vous noterez).

Quand je vois les linéaires de produits laitiers toujours, plus longs, une envie de simplicité me vient. Le marketing du light nous conduit à consommer des produits ultra-transformés.

Voici 6 bonnes raisons d’abandonner les yaourts allégés.

C’est quoi un yaourt ?

Un yaourt c’est juste du lait et des ferments lactiques (2 bactéries différentes qui fermentent le lait). Les bactéries transforment le sucre du lait (le lactose) en acide lactique. Cette transformation fait baisser le pH et entraîne la coagulation du mélange. Et puis, point barre ! (non mais)

 

1 – Parce que le gras est remplacé par du sucre

Pour faire des yaourts 0% on retire le gras (les lipides). Jusque là c’est simple. Mais le gras, c’est ce qui fait l’onctuosité du yaourt et il faut donc le remplacer par autre chose.

Par quoi ? En dehors des lipides, il n’y a que les protéines et les glucides. Les protéines, c’est très cher à produire et il y a déjà les protéines du lait, donc on remplace le gras des yaourts par du sucre.

DU SUCRE ! Naan mais n’importe quoi, c’est pas sucré quand on les mange. Oui, car le fabricant n’emploie pas de glucide simple comme le saccharose (sucre en poudre) ou le fructose (sucre des fruits) qui donnent un goût sucré. Il utilise des glucides complexes à longue chaîne, comme l’amidon.

 

2 – Parce que sucre = stockage

Le sucre est stocké dans notre organisme sous 3 formes :

  • dans les muscles (sous forme de glycogène)
  • dans les foie (sous forme de glycogène)
  • dans les tissus adipeux (sous forme de triglycérides)

Les 2 premières réserves sont en général rapidement saturées. Donc dès qu’il y a un afflux trop important de sucre dans le sang, notre corps le stocke sous forme de graisse. Alors plutôt que de vouloir supprimer les apports en gras de notre alimentation, il vaut mieux contrôler les apports en sucres (tous les sucres, pas que les produits au goût sucré). Mais là nous nous éloignons des yaourts !

 

 

3 – Parce que moins de gras = risque de crise d’hypoglycémie

Moins de gras, oui mais attention au pic d’insuline.

La digestion du gras est plus lente que celle des protéines ou des sucres. Les matières grasses restent plus longtemps dans l’estomac, aussi on se sent rassasié plus longtemps.

Si on ne consomme que des sucres (simples ou complexes) , la digestion est rapide et provoque un pic d’insuline pour traiter cet afflux de sucre dans le sang. Après 2 ou 3h, crise d’hypoglycémie car le niveau de sucre est trop bas.

Si on consomme un yaourt avec du gras, la digestion, en étant plus lente, permettra une arrivée plus progressive des sucres dans le sang. La sécrétion d’insuline pour traiter ces sucres sera plus linéaire.

 

4 – Parce qu’il y a moins de vitamines et de nutriment

Certaines vitamines (A, D, K, E) sont liposolubles, c’est à dire qu’on les trouve dans les matières grasses. Donc, une réduction de la quantité de gras entraîne inévitablement une diminution de l’apport en vitamines liposolubles. Dans certains yaourts allégés, les fabricants rajoutent artificiellement des vitamines. On se retrouve alors avec un produit ultra-transformé.

 

5 – Parce que l’écart de calorie entre allégé et non allégé est ridicule

Entre 2 yaourts natures, il y a 20 à 25 kcal d’écart suivant qu’il est allégé ou pas. Alors, si on suit un régime alimentaire à 1200 kcal par jour et qu’on consomme 3 yaourts par jour : l’écart sera de 75 kcal sur la journée. Est-ce que ça vaut le coup de manger un truc artificiel, qui ne nourrit pas et n’apporte aucune satisfaction gustative pour gagner 75 kcal ? Pour ma part , c’est clair, c’est non !

 

6 – Parce qu’on en consomme plus

 Des études(1) ont montré que consommer de l’allégé nous déculpabilise. On a alors tendance à en consommer plus : soit de plus grosses portions, soit on se ressert. La notion d’apport calorique est faussée par le message marketing. Selon les individus, la sur-consommation peut aller jusqu’à 50% ! Autant vous dire que l’effet « light » n’est plus de mise dans ce cas là.

Pour résumer

  • le gras est remplacé par le sucre
  • sucre = stockage dans les tissus adipeux
  • moins de gras = crise d’hypoglycémie
  • il y a moins de vitamines et de nutriment
  • le gain en calories est ridicule
  • on en mange plus

Conclusion 

Même si vous surveillez votre alimentation, faites vous plaisir avec un bon yaourt. Ça ne changera rien sur la balance.  N’hésitez pas à revenir aux yaourts faits maison. 

Et rappelez-vous cette inoubliable citation : 

“Le gras c’est la vie”, Karadoc (Kaamelott, Livre II)

 

Article Citation:

  1. Brian Wansink and Pierre Chandon (2006) Can “Low-Fat” Nutrition Labels Lead to Obesity?. Journal of Marketing Research: November 2006, Vol. 43, No. 4, pp. 605-617.  https://doi.org/10.1509%2Fjmkr.43.4.605
Crédits photos : Moose