Fin septembre, le sms arrive : “Rendez vous pour un pique nique au lac de la Forêt d’Orient samedi prochain.”

Ouh la ! Toute la bande a reçu le même message. Après des échanges de “t’as vu”, “t’es invité aussi?” et “tu sais quoi?”, la vérité s’impose : on va faire un pique nique au lac samedi. Les ronchons ont commencé à prétexter un probable mauvais temps. Mais cet été qui n’en finit pas leur à donner tort. Et toc ! Samedi matin, il fait un soleil magnifique.

Alors en route vers le lac avec les glacières, le barbecue pliant,  les ballons et les vélos (et accessoirement les enfants !)

30 minutes de voiture et  c’est de nouveau les vacances.

Vacances en septembre

Le dépaysement est immédiat : une plage, du soleil.  C’est juste magique. Les enfants peuvent courir partout, crier et ruiner leurs chaussures dans la vase, il n’y a personne.

Déjeuner au bord de la plage en regardant l’eau striée de planches à voile, c’est un pur bonheur.

Le soleil est affectueux. Ce n’est pas l’impitoyable soleil de juillet mais une douce lumière chaude et enveloppante. Alors on ne le fuit pas, au contraire, on le recherche. On stocke un maximum de rayon, avec l’impression de prendre du rabe avant l’hiver.  

L’après midi se passe en jeux et en  discussions.

Les bateaux et les planches à voile rentrent tranquillement au port.

Avant de partir le soleil nous offre un coucher magnifique. Nous restons jusqu’à la dernière goutte de lumière et puis c’est le retour à la maison. Saoulée de soleil et de vent, comme au retour de la plage j’ai l’impression d’avoir passé  une journée hors du temps.

Quel plaisir!

Je vais attaquer ma semaine avec une pêche d’enfer !

Moralité  

De temps en temps, il faut oublier les courses, le ménage et le repassage et organiser des escapades comme celles-ci. Ça fait un bien fou et ça ne coûte que de l’organisation ! 

Point bonus : une journée sans écran pour les enfants : c’est top non ?