Le moment du changement d’année est propice aux bilans et aux remises en cause (même si je pense qu’on peut faire ça à toute saison 😉. C’est l’occasion de poser ses intentions pour les mois à venir, mais aussi de se questionner sur ses relations. Et en particulier celles qui peuvent être toxiques.

 

A la maison, en famille, en couple, au travail, on est tous confronté à des relations toxiques. C’est quoi ? C’est ça !

 

Les personnes toxiques sont en fait des voleurs d’énergie. Des vampires qui ne sucent pas ton sang mais ton énergie.

Pour pouvoir les identifier, il faut connaître les différents modes de fonctionnement. Car il n’y a pas un seul modèle de comportement toxique. Ce serait trop simple ! Une personne peut être toxique pour toi, mais pas pour ton voisin.

 

1 -Pourquoi une personne est toxique pour moi ?

 

Un personne avec un comportement toxique me pompe mon énergie.

Comment identifier les comportements toxiques pour mieux s’en protéger ? #blogmy50 #50ans #comportementstoxiques #vampiresenergetiques #personnestoxiques #blogueuses #bloglifestyle #developpementpersonnel #perversnercissique #manipulation #therapie #comprendre #penseesnegatives #relationscompliquees

 

1-1 Mon énergie : c’est quoi ?

 

Notre corps  est une machine à brûler des calories (glucides, lipides, protides). Mais pas que! Notre énergie de vie a aussi une source émotionnelle. Tu sais cette énergie qui fait qu’un soir où tu rentres hyper vannée, prête à faire une soirée canap’ Netflix avec plaid et chips, tu te sens d’un coup capable de ressortir pour une belle soirée, juste parce que la bonne personne t’a appelé et invité !

 

Cette énergie émotionnelle, on va garder ce terme, n’est pas aussi facilement quantifiable et mesurable que les calories. C’est là le problème. Autant nous apprenons à l’école tout ce qu’il y a à savoir sur la physiologie et les calories, mais sur l’énergie émotionnelle, nada ! D’où une gestion un peu aléatoire jusqu’à ce qu’on prenne conscience qu’il y a quelque chose qui cloche.

 

On a tous besoin de “faire le plein” d’énergie. Une énergie saine va se recharger par différents vecteurs :   

  • respiration
  • alimentation
  • contact avec la nature
  • activité physique
  • pensées positives

 

Mais certains font le plein d’énergie en prenant celle des autres.

 

1-2  Deux sortes de vols d’énergie

  • inconscient : ce sont des personnes en souffrance la plupart du temps. Elles se plaignent beaucoup et leur attitude est un “appel au secours”, une demande de reconnaissance.
  • conscient : ce sont des personnes à fort ego, qui se réalisent aux dépens des autres sans se soucier des dégâts qu’ils peuvent causer.

 

1.3 – Les mécanismes des vampires énergétiques.

 

Il y en a beaucoup. Mais on peut s’arrêter déjà sur les 4 plus courants:

 

  • L’intimidationune personne en colère, qui crie et intimide. La peur  ou le stress que tu ressens te vide de ton énergie et l’intimidateur la récupère.
  • L’interrogationce mécanisme est très utilisé par les enfants à certaines périodes, mais pas que… dans le monde du travail aussi. Ce sont des questions incessantes, motivées par la curiosité ou la jalousie. Ces questions finissent pas attaquer ta confiance en toi, voire mettre en évidence tes failles. L’intimidateur peut alors te critiquer, te rabaisser, et par la suite,  s’approprier tes idées.
  • L’indifférencela personne ne répond pas, elle laisse l’autre le questionner en vain, et se sentir coupable de ce qui ne va pas. Tu t’épuise à essayer de comprendre, pendant ce temps là , le toxique se remplit de ton énergie.
  • La plaintela personne se plaint tout le temps et se victimise. Elle veut que tout le monde sache que tout va mal Si tu t’échines à lui trouver des solutions, il aura toujours un prétexte pour que ça n’aille pas. Cette façon d’attirer l’attention, négativement, te vide et l’autre se remplit.

 

Je suis sûre que dès à présent tu as des noms qui te viennent en tête !

2 – Comment identifier les comportements toxiques

 

Le vampire qui  te pompe ton énergie, profite de tes faiblesses et se nourrit de ton mal être. Maintenant que tu sais comment il  fonctionne, tu vas pouvoir le repérer. 

On rappelle qu’une relation toxique est le contraire d’une relation saine : elle est toujours à sens unique : de toi vers l’autre.

 

Tant qu’on n’a pas pris conscience de cela, il est difficile de les identifier, car souvent ces relations nous conduisent à nous remettre en cause nous (et pas l’autre). 

Tu es d’autant plus exposé quand tu as tendance (c’est mon cas) à beaucoup donner à l’autre et à souvent faire passer l’autre avant toi. Tu penses alors  que le problème vient de toi.

 

2 – 1 Les signes physiques ressentis dans une relation toxique

 

Voici quelques signes physiques, qui, quand tu les ressens doivent t’alerter. Est ce que je ne suis pas dans une relations toxique ?

  • fatigue  : pas la fatigue physique liée à l”effort mais une fatigue générale, morale.
  • stress : le mauvais stress, pas celui qui te booste.
  • tension : tu es nouée de partout (enfin surtout des cervicales !)
  • perte de confiance en soi,
  • culpabilisation : tu te demandes ce qui ne vas pas chez toi, ce que tu as fait de mal
  • perte de liberté : la relation est déséquilibrée, donc l’autre a du pouvoir sur toi 

Il y a beaucoup de toxicités différentes. Quelqu’un peut être toxique pour moi mais pas pour toi.

 

2-2 – Les pratiques de personnes à comportement toxique :

 

Voici une liste (non exhaustive) de comportements, qui peuvent laisser penser que tu as affaire à une personne toxique :

  • dis du mal des autres
  • aime contrôler les autres / les manipuler
  • égoïste, centrée sur elle même / ne se soucie pas de tes sentiments
  • jalouses (de tes progrès, de tes réussites…)
  • se positionne en victime
  • ment
  • négative et sarcastique, ne voie que ce qui ne va pas
  • arrogante
  • a toujours raison
  • exagère
  • juge les autres
  • ne s’excuse jamais

 Bien sûr  il faut que cette pratique soit très fréquente et répétée pour que l’autre devienne toxique pour toi. Ce n’est pas parce qu’une fois ta copine va dire du mal de sa voisine, qu’elle est toxique et qu’il faut couper toute relation ! Mais si tu coches 2 items voie plus, tu peux être sûre que ton interlocuteur a un comportement toxique.

 

3 – Comment se libérer d’une relation toxique

 

Le problème de la relation toxique, c’est qu’elle génère des pensées négatives, un sentiment de dévalorisation et la propension à ruminer. Ces pensées négatives tournent en boucle dans ton crâne. Tu revis une situation, une parole, pire tu relis les sms échangés. Ca devient obsessionnel.

 

Une fois qu’on a identifié la relation comme toxique, il n’est pas toujours possible de s’en éloigner.

Certaines personnes toxiques font partie de notre vie et il peut être difficile, voire impossible de stopper la relation.

 

On peut aussi avoir besoin d’aide, pour les identifier et s’en libérer. Ca a été mon cas. il n’y a aucune honte à cela. Cette prise de conscience est même salvatrice.

 

Il faut arriver à se détacher émotionnellement. Facile à dire, tu me diras !! Surtout que ta toxico sait te manipuler et a besoin de cette relation. Donc elle ne va pas te lâcher comme ça.

 

C’est long et difficile. J’y reviendrai  dans un prochain article, car le sujet le mérite amplement (et  tu as déjà lu 1000 mots 😉).

Mais quand on a réussi à identifier, on analyse plus facilement et on réagit différemment. On se positionne différemment dans la relation et il est plus facile de refuser le jeu que l’autre impose.

 

Pour résumer, quand tu rencontres ou échanges avec quelqu’un et que tu as une de ces réactions ci-dessous,

🚧🚧 🚦  alerte comportement toxique ! ⛔

  • je me sens triste et j’écoute ma playlist spécial déprime
  • je suis en colère, j’ai envie de tout casser et d’hurler sur la première personne que je croise.
  • je me sens humiliée, prise pour une quiche.
  • j’ai envie de m’enfouir sous un plaid avec des granolas.

Si tu as vécu des relations toxiques, que tu t’en es sorti ou que tu galères encore avec, n’hésite pas à partager en commentaire. Je serai très heureuse de te lire et d’échanger avec toi.

Blog my 50 | 50 ans? Et si on le prenait bien !

Pour être informé(e) des prochains articles, c'est là👇