Dans la rubrique “apprentie blogueuse”, parlons un peu techno et formation WordPress.

Attends, ne te sauve pas tout de suite !

J’ai un invité : Alex Bortolotti de WP Chef  a accepté de répondre à mes questions.

Si, si, c’est vrai !

Mais avant de discuter avec Alex, nous allons voir pourquoi se former sur WordPress, puis le contenu de la formation proposée par WP Chef. 

Pourquoi se former sur WordPress ?

Tu as un blog, tu veux le monétiser ou vendre tes produits en ligne ?

Tu rêves d’une reconversion professionnelle ?

Bref, tu “bricoles sur internet” dirait ma tatie Gisèle. Pour gérer ton contenu, ton CMS c’est WordPress comme plus de 30% des sites dans le monde.

Jusque là, ok. J’ai fait pareil. Tu te dis que tu trouveras bien des tutos gratuits pour te guider. Forcément, vu qu’il y a TOUT sur internet (c’est encore ma tatie qui parle). Mais bon, tu n’y comprends pas trop grand chose à ce WordPress.

Et puis, tu plantes ton site, tu as un problème de sécurité. Tu passes des heures à comprendre (ou pas!) ce qui a déconné.

Les fameux tutos gratuits ne disent pas tous la même chose. Ou bien, sur ton écran, et ben c’est pas pareil ! 😖 Tu ris, mais ose me dire que ça ne t’est jamais arrivé !

Enfin tu galères. tu voudrais te consacrer à l’écriture de tes articles ou  au développement de tes produits et tu passes ton temps et tes nerfs à dépatouiller des problèmes techniques. Pire, tu te décourages et tu arrêtes …

 

Toute cette démonstration pour démontrer qu’il faut parfois investir un peu d’argent pour se former sur WordPress et gagner du temps et de la sérénité ensuite (et de l’argent aussi à terme).

 

Pour bien démarrer avec WordPress, j’ai testé la formation en ligne proposer par WP Chef.

J’ai aimé :

  • le contenu : clair et accessible. Sur mon écran, c’était tout pareil que dans la vidéo ! 
  • le format : des vidéos et beaucoup d’exercices pratiques, que tu suis à ton rythme, en fonction du temps dont tu disposes.
  • la disponibilité et la réactivité des formateurs : les 3 chefs répondent à tour de rôle à tes questions (aussi farfelues qu’elle soient) avec gentillesse et efficacité.

Je ne suis pas payée pour faire cet article (même si le lien vers la formation est affilié). Je veux juste partager cette expérience, qui m’a donnée de bonnes bases et surtout l’envie de continuer.

 

Avant de détailler le contenu de la formation, voici l’interview d’Alex, co-fondateur de WP Chef.

Rencontre avec Alex de WP Chef

 

Bonjour Alex et bienvenue sur Blog my 50.

 

Est-ce que vous pouvez vous présenter pour ceux qui ne vous connaîtraient pas encore ?

 

Bonjour et merci de nous accueillir sur ton blog. Je suis Alex et avec mes collègues Nicolas Richer et Maxime Bernard-Jacquet, nous avons co-fondé WPChef.fr en 2016 afin de former un maximum de personnes à cet outil de création de sites qu’est WordPress. 

Auparavant, nous travaillons tous les 3 avec. Nicolas était consultant, Maxime dirigeait une agence spécialisée WordPress et j’animais le blog WP Marmite. Au fil de nos rencontres au sein d’évènements WordPress, nous avons réalisé que nous avions tous l’intention de proposer une formation en ligne pour apprendre à l’utiliser. Alors plutôt que de le faire chacun de notre côté, nous avons décidé d’unir nos forces pour proposer la meilleure formation possible.

 

La formation WPChef, c’est apprendre WordPress en e-learning pour faire son site. Il y a 2 formules :

  • une solo pour créer son premier site (30h)

  • une pro pour créer des sites pour ses clients (45h)

La formation s’adresse à tous les public ? Les débutants comme les self made blogueurs ?

 

Exactement, la formation WordPress de WPChef s’adresse aux personnes qui débutent, mais aussi aux personnes avec un minimum d’expérience qui souhaitent repartir sur de bonnes bases. On peut apprendre beaucoup de choses sur Internet, cela dit la formation permet de tout reprendre à zéro avec une progression logique. Bien entendu, nous sommes là pour répondre aux questions des stagiaires en cas de besoin. 

Concernant les personnes qui nous rejoignent, elles ont des profils assez variés. On retrouve des blogueurs (mais pas tellement), des graphistes qui veulent monter en compétence, des personnes en reconversion, des porteurs de projets ainsi que des futurs freelances en création de sites.

 

J’ai suivi la formation il y a plus d’un an (et je m’y réfère encore régulièrement), combien de stagiaires formés par WPChef depuis le début ?

 

Au moment où je réponds à tes questions, nous avons formé plus de 800 stagiaires (environ 400 la formule Solo et 400 pour la Pro). Il est possible de s’inscrire à la formule Solo à tout moment et pour la formule Pro, nous fonctionnons sous forme de sessions. Les inscriptions ouvrent toutes les 6 semaines pour nous permettre de les accompagner au mieux (notamment au niveau des devoirs à rendre).

 

Y a-t-il une nouvelle version prévue de la formation WPChef ?

 

Oui ! Nous sommes actuellement en train de travailler dessus. Nous avons entièrement revu le plan pour transmettre au mieux tous ce qu’il faut savoir pour créer de bons sites. Par exemple, nous avons pas mal cogité sur l’explication du fonctionnement d’un site sous le capot car certains de nos stagiaires confondaient un peu tous les identifiants et mots de passe à disposition. 

Au delà de la mise à jour du contenu existant grâce aux retours des stagiaires, de nouvelles parties vont faire leur apparition. Les stagiaires en sauront plus sur l’ergonomie, le webdesign, l’identité visuelle, les obligations légales et travailleront aussi sur deux constructeurs de pages : Divi et Elementor. Il y aura de quoi faire 🙂

 

WordPress 5.0 vient d’arriver depuis le 6/12/18 : qu’en pensez-vous ? Est-ce vraiment une révolution ? Est-ce la fin du code ?

 

Toute l’équipe de WPChef est vraiment enthousiaste avec la sortie de WordPress 5.0 et du nouvel éditeur surnommé Gutenberg. En effet, c’est un véritable changement de paradigme pour la rédaction de contenus. Auparavant, il fallait écrire tout son contenu au sein d’une zone de texte, à la manière d’un logiciel comme Word ou un service comme Google Documents. Maintenant, WordPress 5.0 permet de créer des blocs de contenus et de les réorganiser comme bon vous semble.

 

On peut donc enchaîner la rédaction de blocs paragraphes et les ponctuer de blocs d’images, de galeries, de citations et bien d’autres choses. Par défaut, un certain nombre de blocs est disponible mais les développeurs de plugins vont pouvoir en créer pour répondre à une multitude de besoins (par exemple afficher des cartes Google Maps).

 

Ce qui est le plus intéressant c’est que cela repousse la nécessité d’utiliser un constructeur de pages. On pourra faire des mises en pages évoluées plus facilement, rien qu’avec l’éditeur proposé par WordPress.

 

Ce n’est certainement pas la fin du code car des sites auront toujours des besoins spécifiques (et des développeurs pourront coder leurs propres blocs) mais je pense que c’est la fin des shortcodes (on parle de codes courts en français). Vous savez les codes entre crochets permettant d’afficher des choses précises sur le site. Dans les mois et années à venir, il n’y aura plus que des blocs pour cela. Ça sera bien plus simple à gérer !

Que dites vous à ceux qui affirment que c’est trop tard pour se lancer, que le blogging  ou la création de site web c’est saturé ?

 

Cette question tombe à pic car nous en parlions récemment avec Nicolas et Maxime. Il est vrai qu’arriver à émerger avec un blog est assez compliqué aujourd’hui… sauf si on a pour but d’être dans les meilleurs sites de cette catégorie (cet article en anglais est très intéressant). En d’autres termes, si vous voulez réussir avec un blog, il faut vraiment le vouloir et donc beaucoup travailler pour devenir une référence incontournable.

 

Malgré tout, le blogging n’est qu’un moyen parmi d’autre pour se faire connaître. Une personne peut tout à fait émerger dans une thématique à partir d’Instagram, de Youtube ou d’un podcast par exemple. Cela peut être une bonne stratégie pour se faire remarquer (plutôt que de persister à vouloir faire émerger un blog parmi des centaines de concurrents).

 

Concernant la création de site, c’est autre chose. Le marché est tellement grand qu’il y a de la place pour tout le monde. Mais tout de même, la concurrence est rude et si l’on souhaite vivre décemment ou très bien de son activité, il faut là encore un sacré travail stratégique pour sortir du lot.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à quelqu’un qui veut se lancer en freelance aujourd’hui ?

 

À mon sens, il est impératif de se différencier en ciblant une niche. La plupart des freelances WordPress proposent de créer tout type de site. C’est très bien mais on se démarque beaucoup moins bien. Nous en parlions avec Nicolas avant même le lancement de WPChef en 2016. Il n’existe pas (ou peu) de freelances spécialistes de Divi, du multilingue sous WordPress ou encore du site de membre. C’est dommage car c’est un positionnement qui peut faire toute la différence lorsqu’un client doit choisir son prestataire.

 

Alex, tu as fondé WP Marmite en 2011 : une mine d’informations et de conseils pour qui veut créer un site avec WordPress.

Quels sont les projets 2019 pour la Marmite ?

 

Début 2019, les lecteurs de la Marmite pourront découvrir la 5ème version du blog. Cette fois, j’ai travaillé avec un designer et un développeur afin d’avoir un thème sur mesure qui corresponde entièrement à mes attentes (et à celles des visiteurs). Comme tu le dis, il y a une mine d’informations et il faut que cela soit mieux organisé.

 

En matière de contenus premium, nous prévoyons de sortir de nouvelles formations tout au long de l’année (sur le freelancing justement mais aussi sur Elementor). Enfin nous produirons ce que les abonnés souhaiteront pour continuer d’avancer dans leurs projets.

 

WP Marmite s’ouvrira à l’international avec une version anglaise. Je crois que l’angle par lequel nous traitons nos sujets pourra bénéficier à l’écosystème. Et j’ai hâte de voir comment nous allons arriver à titiller les concurrents anglophones en matière de référencement.

 

Comme tu peux le voir, entre WP Marmite et WPChef, je ne risque pas de m’ennuyer 🙂

 

Merci Alex pour ce partage d’infos et d’expérience. C’est vraiment intéressant d’avoir ton analyse. J’espère que cela donnera des idées à certains ou certaines qui se posent encore de questions sur leur orientation.

Formation en ligne WP Chef :  le programme

 

Si tu hésites encore, voici ce que la recette des 6 semaines de formation va t’apprendre :

 

  • Les ingrédients de base : installer WordPress comme il faut et découvrir le monde merveilleux des clients FTP (tu verras il y a un joli canard jaune !)
  • Les ustensiles : maîtriser l’interface WordPress.  Qu’est ce qu’une page, un article, une catégorie, un éditeur ? Tout cela sera clair pour toi. (si, si je t’assure).
  • Les assaisonnements : personnaliser l’apparence de ton site pour y apporter ta touche personnelle. Là tu commences à t’éclater avec les images (ou autres médias), les thèmes, les menus et les widgets.
  • Le tour de main des Chefs : améliorer tout ça avec les plugins sélectionnés par les chefs et qui te facilitent la vie.
  • La touche finale : sécuriser ton site WordPress. Sauvegarde, migration, sécurisation, cette partie est indispensable pour que tout le boulot fait auparavant ne parte pas en fumée.

Si tu veux plus de détails, tu les trouveras sur le site de WP Chef.

 

Si tu veux faire un site propre et pro, c’est vraiment une bonne entrée en matière.  

N’hésite pas à partager en commentaire tes galères !

 

N’oublie pas la check list pour faire des articles de blog nickel

 

Photo Moose

Photo by Mutzii on Unsplash

Blog my 50 | 50 ans? Et si on le prenait bien !

Pour être informé(e) des prochains articles, c'est là👇